Berlioz Hector

Découvrir, partager, mieux connaître le meilleur de la musique : vivez la musique classique autrement !

Berlioz Hector

Mots-clés associés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Qu'a-t-il donc composé ?

Trouver les oeuvres de ce compositeur via cette recherche :

Indiquez si vous appréciez ce compositeur !

Cette action est réservée aux inscrits.

> Découvrez un compositeur similaire en cliquant ici <

Qui était-il ? Quelle était sa musique ?

Compositeur Français emblématique, né en 1803 et disparu en 1869, Berlioz est l'incarnation d'une profonde mutation de la musique classique au début du XIXème siècle. Jeune homme du monde, il compose à 27ans pour une femme qu'il adore sa Symphonie Fantastique, au sous-titre évocateur épisodes de la vie d'un artiste. Il est peu de date précise à retenir en musique classique, mais certaines représentent un tel bouleversement qu’elles en deviennent inoubliables : 1830, première de la Symphonie Fantastique, à Paris, en fait partie. Tout dans cette œuvre respire la modernité et l'effort personnel pour se délier des conventions et affirmer un nouveau style. Le succès sera immédiat et l'impression sur les artistes contemporains immense. Berlioz se liera d'amitié avec les plus grands de son époque, à commencer par Paganini dont le succès atteint son apogée au moment de la Fantastique, ou Liszt qui restera foudroyé par le génie des deux précédents, mais saura tirer les leçons de tels maîtres.Berlioz ne s'arrêtera pas à ce seul coup d'éclat. A travers sa Grande Messe des Morts, son opéra Les Troyens, sa symphonie concertante Harold en Italie, sa Grande Symphonie Funèbre et Triomphale, il repose la question des bases esthétiques de son époque, et les redéfinit presque intégralement.

Tout d'abord la question de la masse orchestrale et du rôle des groupes d'instruments change. Le début du XIXème est le temps de la révolution industrielle et les procédés de fabrication des instruments changent. Il est désormais possible de créer des cuivres qui peuvent jouer fort tout en gardant un son clair et net. Ainsi les cuivres peuvent enfin jouer un rôle à part, et non plus servir d'accompagnement. Cette masse supplémentaire autorise des effets grandioses, novateurs et impressionnants. Une gravure de l'époque de la Fantastique montre Berlioz dirigeant une armées de canons et de trombones dans un maelstrom gigantesque et la folie des auditeurs.

Berlioz pendant la Fantastique

Mais ce n'est pas seulement la masse qui impressionne, c'est aussi la fusion avec les autres instruments. Beethoven avait donné un rôle net aux contrebasses, Berlioz l'étend sensiblement, en particulier dans les deux derniers mouvement de la Fantastique (elles y sont séparées en 4 groupes distincts !).

Ensuite les instruments qui dominent l'orchestre ne sont plus forcément les mêmes. Aux premiers violons, violoncelles et à la flûte s'ajoutent la harpe, les percussions, les contrebasses, le basson, et bien entendu les différents cuivres. Voilà de nouveaux acteurs pour de nouvelles histoires, une complexité accrue et des possibilités plus grandes. On rejoint la notion de virtuosité, initiée par Paganini au violon : l'extension de la gamme des possibles. A ce titre une rapide comparaison entre la dernière symphonie de Beethoven et la Fantastique est flagrant : d'un point de vue de la structure, à part la pseudo-fanfare du final, l'esthétique de la Neuvième est la même que la Cinquième, à l'inverse de la Fantastique où le Bal (pour ne citer que lui, qui n'est pas le plus moderne des mouvements) de la Fantastique apparaît comme extrêmement moderne. Les deux œuvres ne sont pourtant séparées que de 6 ans !

Une autre introduction de Berlioz est le principe de "l'idée fixe". Si la récurrence de thèmes ou la forme cyclique de certains mouvements de symphonie existe (par exemple la Cinquième de Beethoven), l'idée fixe déborde largement ce concept visant à insuffler une trame continue bien que mouvante au cours du déroulement entier de l'œuvre. La comparaison avec un personnage fictif est immédiate. L'idée fixe de la symphonie fantastique est le thème de la femme aimée, jouée par les bois, et qui, au fil de l'œuvre prend des allure charmante, dansante, vivace, désespérée, folle et torturée. La variation sur le thème rejoint également celles proposées par Paganini, mais qui avait déployé cet effet sur des œuvres bien plus courtes. Ce principe aboutira au leitmotiv de Wagner, thèmes récurrents identifiant musicalement les personnages de ses opéras, et sera également utilisé par Saint-Saëns, Bruckner, Tchaïkovsky ou Rimski-Korsakov.

Berlioz a également métamorphosé le principe du dialogue soliste-orchestre dans les œuvres concertantes. Harold en Italie est une illustration parfaite de cette nouveauté. Tout comme le concerto pour violon de Beethoven, l'œuvre est plus une symphonie concertante, voire une symphonie avec soliste obligé, ce dernier restant très terne et en retrait, mais chez Berlioz il n'y a pas une juxtaposition d'épisodes orchestraux et solistes, il y a une véritable synthèse, une fusion entre les deux éléments. A titre d'exemple, il suffit d'entendre la plainte de l'alto sur bariolages lents, alors que l'orchestre susurre le thème de la promenade pour visualiser ce degré de fusion jamais atteint par le passé. Et cette communion est permanente au long de l'œuvre, ce qui illustre encore une fois la modernité de Berlioz. Une brève comparaison avec les concertos précédents suffit : même ceux de Paganini, pourtant parmi les plus aboutis, n'atteignaient pas cette communion, ceux de Beethoven semblent archaïques (aussi bien ceux pour piano que celui pour violon), tout comme ceux de Mozart. D'ailleurs les compositeurs postérieurs à cette œuvre en ont bien compris la leçon, Liszt en premier, Mendelssohn, Schumann, Grieg, Tchaïkovsky, Litolff, Saint-Saëns, Scharwenka, Kullak, Vieuxtemps, Hubay tous s'inspireront de l'orchestration de Berlioz comme base pour leurs productions concertantes.

Une dernière dimension éminemment moderne qu'il faut citer est celle que Berlioz a eu sur l'Opéra ou les œuvres chorales en général. Là encore, Berlioz stupéfie par la verve et la dimension de ses œuvres. A travers trois compositions, Les Troyens, La Damnation de Faust, et la Grande Messe des Morts, Berlioz redéfinit les notions d'équilibre, d'harmonie, de dimension, de spatialité, et de masse. Là encore une gravure de l'époque illustre son impact sur l'univers musical.

Berlioz avec ses choeurs

Que ce soit l'inspiration proprement homérique des Troyens, ou la longueur de l'œuvre, la densité orchestrale ou l'aspect diabolique de la Damnation, jamais opéra ne s'était voulu plus grandiose, et il faudra attendre Wagner ou Verdi pour retrouver ce souffle. Le requiem quant à lui apporte en plus l'idée de spatialité, c'est à dire la disposition des groupes d'instruments ou de chanteurs sur la scène. Dans cette œuvre, Berlioz sépare physiquement les cuivres en quatre ensembles indépendants, et réorganise la disposition des instruments d'orchestre. Le nombre d'instruments ayant été par ailleurs grandement augmenté par rapport aux plus grosses productions précédentes (dont la Neuvième de Beethoven), ce qui rejoint également la modernité visionnaire de Berlioz, qu'il avait déjà exploité dans d'autres œuvres.

Comme on le comprend, un tel génie a laissé une trace immense dans l'histoire de la musique, et sa marque se retrouve dans presque tous les compositeurs qui lui succèderont, à l'exception de cas particuliers qui tenteront, parfois avec succès, de développer et de faire vivre l'orchestration pré-berliozienne et post-beethovenienne (Schubert et Brahms notamment). Berlioz a malheureusement limité sa production à une grosse douzaine d'oeuvres symphoniques et lyriques. Cependant, malgré cette dimension restreinte, chacune de ses oeuvres comporte un caractère unique, grandiose, novateur et génial.

Découvrez une production comparable !

Voici une liste d'oeuvres ou d'artistes dont le style est proche de celui de cet article (par ordre de pertinence). Si celui-ci vous a plu, ou vous a intrigué, pourquoi ne pas poursuivre votre aventure avec un autre, proche de la même esthétique ?

La liste est limitée à 4 pour les visiteurs non-inscrits, 6 pour les inscrits, et sans limite pour les membres Premium : voir la page de la communauté.

Share

Quelques vidéos à propos de ce compositeur

Voici une liste de vidéos illustrant la production ou la vie de ce compositeur (en cas de vidéo indisponible, supprimée, ou n'ayant plus de rapport avec le sujet, nous vous présentons nos excuses, cela est liée à l'évolution naturelle de la plateforme YoutubeEn cas de blocage, ou de vidéo en plusieurs parties, cliquez sur le titre de la vidéo pour vous rendre directement sur Youtube et réessayer ou voir la suite).

Nombre limité à 3 pour les non inscrits, à 5 pour les inscrits et à 10 pour les membres Premium. Inscrivez-vous !

[yt4wp-grid search_term="Berlioz Hector"]

Showing results for "Berlioz Hector"

  • Hector Berlioz - The Damnation of Faust - Hungarian March

    Description
    La damnation de Faust (The Damnation of Faust), Op. 24 is a work for four solo voices, full seven-part chorus, large children's chorus and orchestra by the ...

     

  • Berlioz :Symphonie fantastique

    Description
    Berlioz: Symphonie fantastique Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire André Cluytens ( Japan, live recording.1964) no copyright infringement ...

     

  • The Best of Berlioz

    Description
    Love classical music? Learn to play the best PIANO pieces the easiest way: http://tinyurl.com/classic-flowkey Hector Berlioz Tracklist: Carnaval romano 1.

     

  • © Hector Berlioz (1803-1869) - Symphonie fantastique (1830) - DRSO - Rafael Frühbeck de Burgos

    Description
    Hector Berlioz (1803-1869) - Symphonie fantastique (1830) - DRSymfoniOrkestret - Rafael Frühbeck de Burgos - DOWNLOAD the history of the symphony here:.

     

  • Hector Berlioz "Grande Symphonie funebre et triomphale"

    Description
    Grand Funeral and Triumphal Symphony Hector Berlioz - "Grande Symphonie funebre et triomphale", Op. 15. Central Military Band of the Russian Ministry of ...

     

  • Hector Berlioz - Symphonie Fantastique

    Description
    Composer: Hector Berlioz (11 December 1803 -- 8 March 1869) - Orchestra: New Philharmonia Orchestra - Conductor: Leopold Stokowski - Year of recording: ...

     

  • Louis Hector Berlioz: Requiem (Lyon 2012)

    Description
    Louis Hector Berlioz: Requiem (Lyon 2012). Director: Leonard Slatkin, Tenor: Steve Davislim, Orchestre National de Lyon, Choeurs de Lyon.

     

  • Roman Carnival Overture - Hector Berlioz

    Description
    The YouTube Symphony Orchestra 2011 performs Roman Carnival Overture, Op.9 by Hector Berlioz at the Grand Finale concert.

     

  • Berlioz - Symphonie Fantastique - March To The Scaffold

    Description
    Berlioz - Symphonie Fantastique - March To The Scaffold.

     

  • Hector Berlioz - La Marseillaise

    Description
    Hector Berlioz (1803-1869), France - La Marseillaise Sylvia McNair, Soprano Richard Leech, Tenor Boys from the Choir of St. Michael and All Angels Boys from ...

     

  • Hector Berlioz Le carnaval romain Ouvertüre caractéristique op 9

     

  • Berlioz - Symphonie Fantastique - Dream Of A Witches Sabbath

    Description
    Berlioz - Symphonie Fantastique - Dream Of A Witches Sabbath.

     

  • BERLIOZ - Harold en Italie Op. 16 (Sir Colin DAVIS/Philarmonia Orchestra) - COMPLETE

    Description
    Hector Berlioz Harold en Italie, Symphonie en quatre parties avec un alto principal Op. 16 (1834) I. "Harold aux montagnes" II. "Marche des pèlerins" III.

     

  • Hector Berlioz; A Romantic Tragedy | Herbert Francis Peyser | *Non-fiction | Talking Book | English

    Description
    Please watch, full relaxation: "6 Hour Relaxing Piano Music: Rain Sounds, Meditation Music, Relaxing Music, Soft Music, ♫96N" ...

     

  • Berlioz: Roméo et Juliette - Radio Filharmonisch Orkest - Full concert in HD

    Description
    Live registratie van de volledige dramatische symfonie Roméo et Juliette van Hector Berlioz. Door het Radio Filharmonisch Orkest, Groot Omroepkoor o.l.v. ...

     

  • Berlioz - Dream of a Witches' Sabbath

    Description
    Sir Colin Davis - Concertgebouw Orchestra 1974.

     

  • Hector Berlioz- Harold en Italie [With score]

    Description
    Composer: Hector Berlioz (11 December 1803 - 8 March 1869) Orchestra: Philharmonia Orchestra Conductor: Sir Colin Davis Viola: Yehudi Menuhin Year of ...

     

  • Hector Berlioz - Les troyens

    Description
    Cinquième Acte Tableau 1 N°38 - Chanson d`Hylas: Vallon sonore.

     

  • Hector Berlioz: Grande Messe des morts - Gustavo Dudamel (Notre-Dame de Paris 22-01-2014, HD 1080p)

    Description
    Faces of Classical Music http://facesofclassicalmusic.blogspot.com/ • More information: ...

     

  • Hector Berlioz - La Captive , H 60

    Description
    Hector Berlioz http://en.wikipedia.org/wiki/Hector_Berlioz La Captive , H 60 (sheet music) ...

     

  • Hector Berlioz - Les Francs Juges Overture Op.3

    Description
    Apreciados miembros y visitantes,me complace presentarles: Obra.- Les Francs Juges Overture Op.3 Autor. - Louis Hector Berlioz Escuche esta bella obertura y ...

     

  • Hector Berlioz - La Damnation de Faust, légende dramatique op. 24

    Description
    Krystyna Szostek-Radkowa - Marguerite Nicolai Gedda - Faust Leonard Andrzej Mróz - Méphistophélès Jean-Jacques Doumene - Brander Choir and Orchestra ...

     

  • Berlioz - Symphonie fantastique (Mariss Jansons conducts, Proms 2013)

    Description
    Berlioz - Symphonie fantastique Mariss Jansons conductor Bavarian Radio Symphony Orchestra Proms festival 2013, London Royal Albert Hall (Mariss Jansons ...

     

  • Hector Berlioz - Benvenuto Cellini - Valery Gergiev - Salzburg 2007

    Description
    Hector Berlioz (1803-1869): Benvenuto Cellini, Op. 23 Composer: Berlioz, Hector Libretto/Text Author: Wailly, Leon de Conductor: Gergiev, Valery Orchestra: ...

     

  • Hector Berlioz - Symphonie fantastique op. 14 (full)

    Description
    Orchestra of the University of Music FRANZ LISZT Weimar Conductor: Nicolás Pasquet The Weimar students taking degrees in orchestral instruments come ...