Musique et gastronomie

Découvrir, partager, mieux connaître le meilleur de la musique : vivez la musique classique autrement !

Musique et gastronomie

Un bon plat

Rapprocher la musique et la cuisine ?

De prime abord la musique classique peut sembler peu abordable. Outre les raisons que nous avons déjà évoquées par ailleurs, il s'ajoute une sentiment d'insaisissable, d'incompréhension première : on est parfois capable de dire que l'on apprécie ou pas une certaine musique, mais incapable de citer des raisons. Et ce besoin d'explications, de justifications, bien naturel, peut décourager. J'ai envie de rapprocher la musique classique de la cuisine et de la gastronomie, dont les principes nous sont plus familiers pour divers raisons.

Il faut manger pour vivre, alors qu'il n'est pas forcément obligatoire d'écouter de la musique classique pour vivre. Ce premier constat tout bête est déjà un argument de poids qui explique que la nourriture nous est plus familière. Étant obligés de manger pour vivre, le pas est assez facile à faire pour s'intéresser à la façon dont nous cuisinons les aliments avant de les ingurgiter. Il suffit d'ailleurs de voir le nombre de sites internet de recettes de cuisine pour constater que ce sujet est particulièrement répandu, et plus encore dans notre culture Française. Ainsi je vais tenter de dessiner certains liens entre l'art culinaire et l'art musical.

La bonne nourriture nous rend heureux

Bons ingrédients, bonne recette, etc.

Tout d'abord, comme chacun sait, pour réaliser un bon plat, il faut de bons ingrédients et une bonne recette. Les ingrédients peuvent être plus ou moins nombreux et divers, et la recette plus ou moins longue et complexe, selon les techniques auxquelles elle fait appel. De même le plat final est plus ou moins conséquent, riche, coloré, complexe, etc. De plus si les ingrédients sont disponibles, certains sont plus ou moins rares ou difficiles à se procurer, et les recettes sont fortement teintées de la personnalité du cuisinier. Sans entrer dans les noms de grands cuisiniers, vous -mêmes quand vous préparer un repas pour recevoir des amis ou de la famille, vous utilisez ces éléments. Enfin, lorsque le plat est terminé, les personnes qui le dégustent (les enfants notamment) sont rarement pressés d'entrer dans le détails des procédés de cuisine, et la discussion peut tourner court : "j'aime" ou "j'aime pas". Sans entrer dans des dissertations sur la pertinence de la présence d'une demi-cuillerée de telle ou telle épice, ou de la minute de cuisson supposée en trop. Mais au fond, qu'est-ce qui intéresse en premier lieu les gens qui dégustent votre plat ? S'il leur plait ou non. Et éventuellement, s'il leur plait beaucoup, de profiter d'un autre repas que vous préparerez, ou de refaire chez eux une recette similaire, ou de reprendre certains ingrédients qui leur ont plu. Bref de retrouver ce plaisir dans d'autres repas.

Une bonne base : de bons ingrédients !

Le parallèle !

Transposons maintenant ce court récit dans l'univers musical. Il s'agit très simplement de changer quelques mots ! Au lieu d'"ingrédients", lisez "thèmes" ; au lieu de "recette", voyez "composition" ; au lieu de "plat", mettez "œuvre" ; au lieu de "techniques", imaginez "orchestration".

Les thèmes sont réellement les ingrédients d'une œuvre musicale, ce sont les briques avec lesquelles on construit un ensemble. Ils peuvent venir de n'importe où, peuvent être très variés (en longueur, en saveur, en profondeur, etc.). Les pseudo-thèmes seraient les ingrédients qui servent de liant à la préparation. Les motifs en seraient les épices. Ainsi quand vous écoutez cherchez, et penchez-vous sur les thèmes, tout comme les ingrédients d'un plat ! Leur qualité est fondamentale. Notons au passage qu'un fruit frais non travaillé peut déjà être succulent : il en va de même pour les thèmes, certains sont tellement de bonne qualité qu'ils n'ont même pas besoin de recette : on peut les manger crus !

Ingrédients simples et savoureux : bonheur assuré

Maintenant la recette et les techniques qu'elle emploie représentent la composition et l'orchestration. Il s'agit de ce qui permet de construire quelque chose à partir de nos ingrédients de base. La recette (la composition) est un ensemble d'opérations (l'orchestration) qui permettent de transformer les ingrédients (les thèmes) en les faisant interagir entre eux, pour créer un ensemble plus riche que la simple addition. Les recettes emploient des techniques plus ou moins longues et compliquées, tout comme le sont les techniques d'orchestration. Elles mettent plus ou moins en valeur tel ou tel ingrédient, elles mélangent plus ou moins les saveurs, elles transforment plus ou moins les goûts.

Le chef au travail

On comprend mieux pourquoi ...

Cette simple analogie explique notamment pourquoi la meilleure recette du monde faite par le meilleur cuisinier du monde ne produira pas un excellent plat si les ingrédients n'ont pas la qualité suffisante. C'est pourquoi les compositeurs ne sont souvent pas faciles à cerner, et qu'il existe aussi souvent une grande disparité entre leurs œuvres : les ingrédients ne sont pas toujours les meilleurs, même si la recette et le style de cuisine peuvent être identiques d'une œuvre à l'autre. Mais c'est aussi pourquoi on peut ne pas aimer certains compositeurs dans leur ensemble : parce que leurs recettes et leurs techniques (leurs temps de cuisson, leurs épices, leurs sauces, ou tout autre aspect) ne nous convient pas. Et aussi bons que puissent être les ingrédients de base, le plat ne nous conviendra jamais. On pourra saluer le travail de cuisinier mais pas le plat produit (un ami disait "Ici, j'applaudis l'effort mais pas performance").

Donc en musique comme en cuisine, cherchez à connaître les ingrédients qui vous plaisent, les types de cuisson, les types de saveurs, les types de sauces (ou l'absence de sauce d'ailleurs), le nombre de parties différentes, la compatibilité entre parties, la base (féculent, viande , poisson, légume, etc.) qui vous parlent le plus ! Et cela se fait naturellement en goûtant un peu de tout et en se laissant guider par les éléments qui nous attirent.

Nous essayons ici de proposer des regroupements entre oeuvres qui permettent de découvrir de proche en proche, à partir d'un oeuvre qui vous plait, d'autres créations dont le style est suffisamment proche pour vous convenir : ce sont les liens entre œuvres (ou entre compositeurs, même s'ils sont moins pertinents du fait de la complexité inhérente à une production complète) qui se trouvent à la fin de nos articles, avant les vidéos.

Voici la fin de cette petite analogie, j'espère qu'elle vous a plu et qu'elle vous a aidé à mieux identifier les éléments constitutifs d'une production musicale. En attendant une prochaine analogie, peut-être avec la peinture ou avec la joaillerie, je vous souhaite un bon appétit !

Bon appétit !

Share