Brève histoire de la musique classique

Découvrir, partager, mieux connaître le meilleur de la musique : vivez la musique classique autrement !

Brève histoire de la musique classique

Je vais ici vous présenter les époques principales de la musique dite "classique". Cela doit vous permettre de situer une œuvre que vous avez entendue quelque part dans une époque pour en chercher des semblables au sein de cette époque. Attention, il est nécessaire de recouper les époques avec les zones géographiques pour avoir une caractérisation crédible d'une musique donnée. En effet d'un bout à l'autre de l'Europe, le style d'une même époque peut être radicalement différent, notamment à partir de 1910.

Le découpage que je propose est forcément arbitraire et les frontières sont forcément plus floues qu'elles n'y paraissent. Mais nous sommes obligés de les tracer pour donner des repères. Des centaines de thèses ont été écrites sur le sujet et on pourrait détailler à l'infini la pertinence de telle ou telle caractérisation d'une époque ou de ses frontières, avec raison, car on trouvera toujours des exceptions. On pourrait aussi corréler cette évolution avec celle de la politique, de la peinture, de l'économie, de la consommation, des autres arts, etc. Mais je ne souhaite pas entrer dans une telle complexité dans un article sur mon site. On me reprochera d'être caricatural, c'est voulu. Il s'agit d'être tranché pour guider ceux qui cherchent à parcourir le monde de la musique classique, cela étant le but du site.

1600-1750

On peut grossièrement situer la première période de la musique dite "classique" de 1600 à 1750. On pourrait faire un découpage plus précis en son sein, mais je préfère rester large pour cette époque. Il s'agit de la période regroupant les débuts de la musique classique européenne et la période baroque. Elle est marquée par des petits ensemble d'instruments, des œuvres courtes, des auteurs prolixes, dans des formes assez figées, avec pour objectif essentiel de produire une musique agréable à entendre pour les princes et les rois d'alors ou une musique pénétrée de religion. Cette période s'achève avec la mort de Vivaldi et Bach qui en sont les deux compositeurs emblématiques.

1750-1790

Suit la période 1750-1790, qui est celle de la musique véritablement "classique". Elle se caractérise par des ensembles orchestraux plus larges, des règles plus précises, des formes plus figées (sonate, symphonie, concerto), l'entrée du piano comme instrument-roi. Elle se veut plus démocratique et sort des salon princiers pour aller chercher un autre public. Son objet reste pourtant une musique agréable à entendre, non pas une expression particulière. Son compositeur emblématique est Mozart.

1790-1830

La mort de Mozart nous fait basculer dans la suivante : 1790-1830. On l'appelle parfois la période romantique, ou du premier romantisme. Sans modifier profondément les structures des orchestres elle cherche à exprimer autre chose que sa grande sœur : il s'agit d'exprimer les passions humaines, la révolte, la violence des sentiments. Mais cela se fait encore de façon un peu grossière. Son compositeur emblématique est Beethoven et elle s'achève sur la première représentation de la symphonie fantastique de Berlioz.

1830-1870

La révolution musicale de la Fantastique nous fait entrer dans la période suivante 1830-1870. Cette révolution s'accompagne de deux autres, concomitantes, celle de Paganini et de Chopin. Il s'agit de modifier les structures de l'orchestre et des instruments solistes pour les exploiter à leur maximum. On appelle ce phénomène la virtuosité. Les objets exprimés sont les passions humaines, la révolte, la violence ou la profondeur des sentiments, et ils sont exprimés de la façon la plus puissante qui soit. J'appelle sa première moitié le romantisme fou, suivi par le grand romantisme. Ses compositeurs emblématiques sont Paganini, Berlioz et Chopin. Elle s'achève sur les premiers grands succès de Wagner et les débuts de l'impressionnisme.

1870-1910

Nous entrons alors dans la période 1870-1910. Elle se base sur la précédente et en exprime les thèmes de façon plus mature, moins exubérante, mais parfois plus puissante, et elle ouvre une nouvelle dimension, l'impressionnisme, qui cherche à exprimer les sentiments et la beauté du monde de manière moins construite, plus floue, plus libre. Cette période voit l'orchestre se complexifier encore plus. Cette complexification devenant excessive elle fera exploser les structures de la musique aux alentours de 1910. Cette période est habituellement celle à laquelle se réfère les compositeurs de musique de films. Ses compositeurs emblématiques sont Verdi, Wagner, Bruckner, Mahler, Saint-Saëns, Debussy, Tchaïkovski, Rimski-Korskaov.

1910-1950

La période suivante 1910-1950 est complexe. Il n'y a pas un style dominant, si ce n'est celui de l'expérimentation. Elle s'ouvre sur le Sacre du Printemps de Stravinski qui bouscule les cadres existants, et d'autres musiques moins connues, la plupart du temps expérimentales, s'éloignant du grand public. Exception faite de la Russie (devenue l'URSS) qui poursuit l'esthétique de l'époque précédente, avec l'expressionnisme, le machinisme, et le retour au romantisme. La trace de la Première Guerre Mondiale est un peu partout. Ses compositeurs emblématiques sont (côté Russe) Prokofiev, Rachmaninov, (ailleurs) Ravel, Sibélius, Richard Strauss, Satie, mais la plupart ne sont pas connus du grand public. Je l'achève avec la Deuxième Guerre Mondiale, qui voit naitre l'entrée de la musique dans le cinéma.

1950-nos jours

La dernière période de 1950 à nos jours, n'en est pas vraiment une puisqu'elle regroupe des réalités radicalement différentes que ça ne nous avance à rien de savoir qu'une œuvre est de cette époque. On y côtoie le modernisme le plus barbare, le retour aux sources le plus lâche, et la créativité la plus géniale. On y trouve surtout le déploiement des musiques de films avec des compositeurs comme John Williams, qui sont devenues le véritable prolongement de l'histoire de la musique classique, ayant un large public.

Share