Wagner : Ouverture de Tannhäuser

Découvrir, partager, mieux connaître le meilleur de la musique : vivez la musique classique autrement !

Wagner : Ouverture de Tannhäuser

Mots-clés associés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Résumé en images !

  • Appréciation : 5/5,
  • Époque : 1830-1870,
  • Effectif : Orchestre symphonique sans soliste,
  • Genre : Poème/Suite symphonique,
  • Durée : Modérée,
  • Indiquez si vous appréciez cette oeuvre !

    Cette action est réservée aux inscrits.

    > Découvrez une oeuvre similaire en cliquant ici <

    De quelle musique s'agit-il ?

    Histoire médiévale, dense, majestueuse ; un sommet du romantisme !

    En général il est difficile d'évaluer un extrait instrumental d'opéra, et il est aussi difficile de l'apprécier. Les ouvertures d'opéras constituent un ensemble à part des extraits d'opéras. Elles sont suffisamment indépendantes pour être écoutées et appréciées telles quelles, même si leur genre est figé par le besoin d'ouvrir l'histoire de l'opéra, de poser des personnages, des situations, des questions, des intrigues.

    L'ouverture de Tannhäuser échappe à ces restrictions et peut sans aucun abus être considérée comme une oeuvre symphonique à part entière. Ouverture de l'opéra créé en 1845 à Dresde sous la direction du compositeur, elle est souvent vue comme un résumé de l'opéra plus qu'une ouverture, c'est aussi ce qui permet de la considérer comme une oeuvre à part. De plus il s'agit sans conteste d'une des productions non lyriques les plus géniales de Wagner. Il en a composé deux versions différentes : la première, dite de Dresde, que nous considérons ici, et une seconde dite de Paris (car arrangée pour la première de l'opéra à Paris en 1861), où la reprise de la marche initiale est remplacée par une bacchanale (festive puis morne) par rapport à la première (exigence du public parisien).

    La pièce peut être divisée en trois parties : une ouverture proprement dite, un épisode aux rythmes de danses, et une apothéose. Dès les premières mesures, l'on est frappé par la douceur des thèmes entonnés, et par la souplesse de l'orchestration. Une utilisation propre et mesurée des cuivres, qui ne fait pourtant qu'annoncer le final magistral de cette oeuvre. Les violons interviennent ensuite en reprenant les thèmes, puis en passant sur des motifs répétés, fluides, souples, soyeux, alors que les thèmes repartent de plus belle aux cuivres, puis aux cordes graves.

    Sans transition, nous passons ensuite au milieu d'un festival de chants, sur des thèmes plus joyeux bien que toujours teintés de la même douceur que lors de l'introduction. Ici, ce sont les vents et les cordes qui mènent les danses, légers et gracieux comme des anges. Un solo de violon vient charmer nos oreilles vers la fin de ce "mouvement", avant une explosion de joie et de couleurs.

    Puis, fusionnant avec une rare intelligence la fin de ce festival avec la reprise des premiers thèmes, Wagner nous propose une dernière phase éblouissante de génie. Les violons soutiennent le développement magistral, grandiose et gracieux des cuivres, avec des motifs onduleux, toujours aussi souples et magiques, mais de plus en plus variés et vifs. La progression insoutenable et pourtant si naturelle et si fluide de l'ensemble, qui se poursuit jusque dans une apothéose tranquille mais gigantesque. La conjugaison d'une telle puissance expressive avec un calme et une sérénité si majestueuse impressionnera grandement les contemporains, et inspirera des dizaines de compositeurs, dont Rimski-Korsakov, Verdi, Dukas, Bantock, Glière, et bien sûr Bruckner.

    Acheter

    Je n'ai pas particulièrement de versions à recommander, tant il en existe d'excellentes, mais si je devais en citer une je dirais celle de Jansons, qui propose en plus la bacchanale et quelques autres belles pièces de Wagner.

    Jansons joue Wagner : Musiques Orchestrales

    En savoir plus

    Lire l'article de Baudelaire sur l'opéra Tannhäuser et l'ambiance musicale de l'époque.
    Citons simplement la conclusion :
    Enfin l’idée est lancée, la trouée est faite, c’est l’important. Plus d’un compositeur français voudra profiter des idées salutaires émises par Wagner. Si peu de temps que l’ouvrage ait paru devant le public, l’ordre de l’Empereur, auquel nous devons de l’avoir entendu, a apporté un grand secours à l’esprit français, esprit logique, amoureux d’ordre, qui reprendra facilement la suite de ses évolutions. Sous la République et le premier Empire, la musique s’était élevée à une hauteur qui en fit, à défaut de la littérature découragée, une des gloires de ces temps. Le chef du second Empire n’a-t-il été que curieux d’entendre l’œuvre d’un homme dont on parlait chez nos voisins, ou une pensée plus patriotique et plus compréhensive l’excitait-elle ? En tout cas, sa simple curiosité nous aura été profitable à tous.

    Découvrez une production comparable !

    Voici une liste d'oeuvres ou d'artistes dont le style est proche de celui de cet article (par ordre de pertinence). Si celui-ci vous a plu, ou vous a intrigué, pourquoi ne pas poursuivre votre aventure avec un autre, proche de la même esthétique ?

    La liste est limitée à 4 pour les visiteurs non-inscrits, 6 pour les inscrits, et sans limite pour les membres Premium : voir la page de la communauté.

    Share

    Quelques vidéos de cette oeuvre


    Fatal error: Uncaught exception 'Google_Service_Exception' with message 'Error calling GET https://www.googleapis.com/youtube/v3/search?part=id%2Csnippet&q=Wagner+Ouverture+Tannhauser&maxResults=25&order=relevance&regionCode=US&type=video&key=AIzaSyAX7O8mAbtCTAKiEJ9BP6puFw6VPkpkSxA: (403) The request cannot be completed because you have exceeded your <a href="/youtube/v3/getting-started#quota">quota</a>.' in /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php:79 Stack trace: #0 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php(44): Google_Http_REST::decodeHttpResponse(Object(Google_Http_Request)) #1 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Client.php(499): Google_Http_REST::execute(Object(Google_Client), Object(Google_Http_Request)) #2 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Service/Resource.php(195): Google_Client->execute(Object(Google_Http_Request)) #3 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Serv in /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php on line 79