Vieuxtemps : Quatrième concerto pour violon, en ré mineur, Op.31

Découvrir, partager, mieux connaître le meilleur de la musique : vivez la musique classique autrement !

Vieuxtemps : Quatrième concerto pour violon, en ré mineur, Op.31

Mots-clés associés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Résumé en images !

  • Appréciation : 4/5,
  • Époque : 1830-1870,
  • Effectif : Orchestre symphonique avec soliste,
  • Genre : Violon et orchestre,
  • Durée : Classique,
  • Indiquez si vous appréciez cette oeuvre !

    Cette action est réservée aux inscrits.

    > Découvrez une oeuvre similaire en cliquant ici <

    De quelle musique s'agit-il ?

    Le grand romantisme au violon !

    Henri Vieuxtemps, compositeur et violoniste belge né en 1820 et mort en 1881. Il laisse notamment à la postérité plusieurs ouvres pour violon et orchestre, dont ce quatrième concerto pour violon, en ré mineur, composé vers 1848-49. Il s'agit d'une œuvre très marquante de la musique concertante de la première moitié du XIXème siècle, faisant évoluer l'esthétique de Paganini vers plus de maturité orchestrale, tout en gardant la même intensité lyrique, annonçant ainsi les concertos de Tchaikovsky et Sibélius.

    Le concerto comporte quatre mouvements, car Vieuxtemps ajoute un Scherzo aux trois mouvements traditionnels. Cette audace sera également utiliser au piano par Litolff, et indique une volonté de modernité et de liberté de forme. Le concerto présente une progression thématique et intellectuelle continue, il n'y a pas de cycles ou de rupture, il s'agit d'une flèche qui avance dans un même sens, pour décrire une certaine réalité (la vie ?). L'atmosphère est riche du fait de la virtuosité du violon et de la consistance de l'orchestration.

    Tout commence dans la discrétion, le calme, le doute, avant une intervention brillante et splendide de l'ensemble de l'orchestre, rythmée par les flutes. L'orage gronde jusqu'au retour du doute, sombre, mystérieux, avec de nombreuses interventions des solistes de l'orchestre, puis c'est l'entrée du violon, interrogatif, puis ouvertement lyrique et passionné. L'utilisation des aigus est particulièrement marquante. Les échanges sont ensuite riches, violents et passionnés, même quand ils sont sur des tempos plus lent, la tension reste palpable. Le mouvement se termine par une cadence, à la Paganini, virtuose, brillante, d'une densité incroyable, s'ouvrant sur le thème qui reviendra majestueusement dans le dernier mouvement.

    L'adagio enchaine sans rupture, introduit par la lente plainte des cuivres et des bassons. Le violon poursuite cette plainte, cette lamentation, pendant tout le mouvement, mais avec quelques envolées lyriques, dont une très marquante au milieu du mouvement, sur un thème charmant qui reviendra ensuite. On notera l'utilisation des harpes, accentuant les larmes du violon par une touche de grâce triste. Le mouvement se conclut dans les aigus, et nous laisse béats d'admiration.

    Le troisième mouvement est un scherzo endiablé, sans limite, complètement délirant, qui évoque à la fois le vol d'un papillon accéléré et un la plainte d'un arbre que l'on scie avant de s'effondrer. Une nouvelle fois les aigus du violon sont d'une force incroyable. La partie centrale seule fait exception en figurant un observateur tranquille, installé dans sa supériorité, regardant avec une gentille indifférence les errements de l'autre protagoniste. Ces quelques minutes sont d'une intensité, d'une vivacité, et d'une force rarement atteintes : nous avons tout simplement l'impression de vivre toute une vie en quelques secondes.

    Le dernier mouvement est tout aussi impressionnant, mais pour des raisons opposées : ce sont maintenant la majesté, la grandeur et le sublime qui nous interloquent. L'orchestre reprend le thème énoncé dans la cadence du premier mouvement, dans une marche robuste, puissance, mais pleine de souplesse. Le violon intervient après cette longue entrée orchestrale (2 minutes 30) ensuite sur un thème également plus posé, et plus sérieux, mais chargé de vie et de bonheur. De petits écarts vers l'aigu nous rappellent les élans passionnés précédents. La tension s'installe à nouveau dans les phrases complexes du violon, hasardant ses dernières questions auprès du maitre orchestre, avant de trouver son dénouement dans un épisode magistral, éclatant de bonheur.

    Acheter

    La version de référence est naturellement celle de Perlman, accompagné de Barenboim avec l'orchestre de Paris.

    Vieuxtemps, concertos pour violon

    Découvrez une production comparable !

    Voici une liste d'oeuvres ou d'artistes dont le style est proche de celui de cet article (par ordre de pertinence). Si celui-ci vous a plu, ou vous a intrigué, pourquoi ne pas poursuivre votre aventure avec un autre, proche de la même esthétique ?

    La liste est limitée à 4 pour les visiteurs non-inscrits, 6 pour les inscrits, et sans limite pour les membres Premium : voir la page de la communauté.

    Share

    Quelques vidéos de cette oeuvre


    Fatal error: Uncaught exception 'Google_Service_Exception' with message 'Error calling GET https://www.googleapis.com/youtube/v3/search?part=id%2Csnippet&q=Vieuxtemps+4+concerto+violin+re+minor+31&maxResults=25&order=relevance&regionCode=US&type=video&key=AIzaSyAX7O8mAbtCTAKiEJ9BP6puFw6VPkpkSxA: (403) The request cannot be completed because you have exceeded your <a href="/youtube/v3/getting-started#quota">quota</a>.' in /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php:79 Stack trace: #0 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php(44): Google_Http_REST::decodeHttpResponse(Object(Google_Http_Request)) #1 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Client.php(499): Google_Http_REST::execute(Object(Google_Client), Object(Google_Http_Request)) #2 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Service/Resource.php(195): Google_Client->execute(Object(Google_Http_Request)) #3 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/in in /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php on line 79