Sibélius : Concerto pour violon en ré mineur, Op. 47

Découvrir, partager, mieux connaître le meilleur de la musique : vivez la musique classique autrement !

Sibélius : Concerto pour violon en ré mineur, Op. 47

Mots-clés associés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Résumé en images !

  • Appréciation : 3/5,
  • Époque : 1870-1910,
  • Effectif : Orchestre symphonique avec soliste,
  • Genre : Violon et orchestre,
  • Durée : Classique,
  • Indiquez si vous appréciez cette oeuvre !

    Cette action est réservée aux inscrits.

    > Découvrez une oeuvre similaire en cliquant ici <

    De quelle musique s'agit-il ?

    Fièvre et pleurs au cercle polaire

    Le concerto de Sibélius est une œuvre aujourd'hui très connue et jouée chaque saison plusieurs fois dans toutes les grandes salles de concerts symphoniques. Elle a été enregistrée des centaines de fois, par les plus grands solistes. Une telle unanimité s'explique de différentes façons : le concerto conjugue une belle orchestration et un violon virtuose, sans excès, ce qui le rend attrayant et pour les orchestres et pour les solistes ; Sibélius est reconnu comme un "grand compositeur" ; il est d'origine nordique, ce qui permet d'apporter une touche d'originalité aux programmes de concerts ; la musique est suffisamment lisible mais parallèlement suffisamment obscure par endroits pour contenter chaque public ; elle conjugue des inspirations populaires avec des héritages théoriques, ce qui satisfait également un large public ; enfin, composé en 1903-1905, ce concerto s'inscrit dans une tradition claire qu'il complète (timidement)

    Très traditionnel dans la forme, trois mouvements (rapide long, lent, rapide court), il s'ouvre sur de petites vagues brumeuses aux cordes alors que le violon entame son premier thème, puis rapidement la machine démarre, l'histoire commence après la pose du décor. Utilisant abondamment les doubles-cordes et le jeu harmonique du violon plus que la virtuosité thématique linéaire, ainsi que la puissance des cuivres, sans excès, Sibélius nous narre une épopée en demie-teinte, relativement calme malgré quelques épisodes plus intenses, personnifiés par les envolées vers l'aigu du violon ou les longues phrases rythmées des cordes de l'orchestre. Sibélius utilise également massivement les motifs au violon pour habiller ses thèmes : doubles-cordes, crescendo-decrescendo, staccato, etc. Si cela est parfois pesant, c'est aussi l'occasion de magnifier certaines idées, comme dans la longue phrase finale du premier mouvement, en crescendo - decrescendo successifs. Le mouvement est inégal, mais on oublie facilement ses lourdeurs pour ne garder que ses perles brillantes.

    Le mouvement lent se présente comme une chanson calme, sans trop de charge émotionnelle, sur des thèmes gentils, avec une fusion intéressante du violon dans l'orchestre. Les rôles sont volontairement mal définis, et cela renforce la dimension brumeuses du mouvement. Pas de génie ici, mais une jolie esquisse. Le dernier mouvement est peut-être le plus classico-romantique des trois, plus vivant, plus clair, plus vif que les deux premiers, il rappelle le final du concerto de Tchaikovsky, avec des fantaisies très proches de Paganini. Des thèmes très affirmés, des effets virtuoses, une vie et des intentions passionnées, incarnées dans une orchestration subtile mais toujours fine et pertinente.

    Acheter

    Le concerto est tellement enregistré que d'excellentes versions existent. La référence est peut-être la version de Oïstrakh et Rozhdestvensky dirigeant le USSR Radio Large SO, enregistrée en 1969, et bien gravée (pas de souffle nuisible). En enregistrements modernes, la version de Vengerov et Barenboim dirigeant le Chicago SO est immanquable, violon dense, chargé de passions, il donne une vie au premier mouvement que d'autres laisseront flottant (Hahn, par exemple, même si sa justesse sonore est meilleure).

    Concerto pour violon de Sibélius par Oistrakh

    Maxim Vengerov (Coffret 11 CD)

    Découvrez une production comparable !

    Voici une liste d'oeuvres ou d'artistes dont le style est proche de celui de cet article (par ordre de pertinence). Si celui-ci vous a plu, ou vous a intrigué, pourquoi ne pas poursuivre votre aventure avec un autre, proche de la même esthétique ?

    La liste est limitée à 4 pour les visiteurs non-inscrits, 6 pour les inscrits, et sans limite pour les membres Premium : voir la page de la communauté.

    Share

    Quelques vidéos de cette oeuvre


    Fatal error: Uncaught exception 'Google_Service_Exception' with message 'Error calling GET https://www.googleapis.com/youtube/v3/search?part=id%2Csnippet&q=Sibelius+Concerto+violin+re+minor++47&maxResults=25&order=relevance&regionCode=US&type=video&key=AIzaSyAX7O8mAbtCTAKiEJ9BP6puFw6VPkpkSxA: (403) The request cannot be completed because you have exceeded your <a href="/youtube/v3/getting-started#quota">quota</a>.' in /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php:79 Stack trace: #0 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php(44): Google_Http_REST::decodeHttpResponse(Object(Google_Http_Request)) #1 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Client.php(499): Google_Http_REST::execute(Object(Google_Client), Object(Google_Http_Request)) #2 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Service/Resource.php(195): Google_Client->execute(Object(Google_Http_Request)) #3 /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/G in /home/vivremus/www/wp-content/plugins/wp2yt-uploader/inc/Google/Http/REST.php on line 79