Bruckner Anton

Découvrir, partager, mieux connaître le meilleur de la musique : vivez la musique classique autrement !

Bruckner Anton

Mots-clés associés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Qu'a-t-il donc composé ?

Trouver les oeuvres de ce compositeur via cette recherche :

Indiquez si vous appréciez ce compositeur !

Cette action est réservée aux inscrits.

> Découvrez un compositeur similaire en cliquant ici <

Qui était-il ? Quelle était sa musique ?

Compositeur Autrichien né en 1824 et disparu en 1896, Bruckner a été tardivement reconnu, et il a fallu attendre la deuxième moitié du XXème siècle pour que sa musique soit régulièrement jouée en salle de concert internationale. Il a pourtant connu la gloire de son vivant, notamment après la vague wagnérienne qui commence dans les 30 dernières années du XIXème siècle. En effet Bruckner a été un grand admirateur de Wagner et a su s'inspirer de son style pour réaliser ce que ce dernier n'avait pas tenté : des symphonies. Mais les origines de Bruckner sont surtout à chercher dans les déploiements orchestraux grandioses de Berlioz (finale de la Fantastique ou Tuba Mirum de la Grande messe des morts). Bruckner confirme par ses œuvres, pour ceux qui ne l'avait pas encore vu, la naissance d'une nouvelle aile de l'orchestre formées par les cuivres, jusqu'alors toujours relégués au rang d'accompagnateurs. Oubliant parfois la lisibilité de Berlioz, Bruckner base toutes ses compositions sur une immense masse orchestrale, dont chaque groupe constitue un pilier de granit.

La production de Bruckner est marquée par une grande homogénéité de style. Sa motivation est celle des grands bâtisseurs : il cherche à construire des édifices colossaux, exploitant toutes les ressources disponibles, en particulier les cuivres, véritables instruments de puissance. Bruckner invente la superposition de couches basées sur des motifs simples et répétés inlassablement. Pour la première fois les violon se réduisent souvent à un accompagnement structurel, alors que les cuivres déclament toute l'histoire à grand renfort de percussions continues. Alternent alors de longs crescendos savamment construits, lentement élaborés, avec des épisodes tempérés, où l'on est plus séduit par le mélodisme (quand il est réussi) que par l'orchestration. L'atmosphère de ses symphonies varie légèrement l'une sur l'autre, mais toutes retrouvent ce goût du grand nombre ou de la folie des grandeurs. Ce que Bruckner arrive le mieux à exprimer c'est avant tout le grandiose : l'auditeur reste frappé par la dimension que prend le développement thématique ou orchestral. Des dimensions telles que la tension, le drame, le discours, la vivacité, y sont peu présentes. Bruckner reste un compositeur "sérieux", même s'il sait communiquer une atmosphère dansante souvent réussie à ses Scherzos.

Mon conseil

Ses symphonies sont toutes composées sur ces principes, ce qui conduit à une certaine ressemblance, et à des variations d'inspirations visibles. Si cette recette peut produire des œuvres géniales par le souffle, le lyrisme et la puissance qu'elle communique, elle peut également produire une esthétique lourde et indigeste. Bruckner touchera ces deux extrêmes dans sa production. Sa première symphonie illustre à merveille l'ensemble de sa musique en termes d'inspiration et de qualité, elle comporte les aspects lyriques, les constructions progressives, le Scherzo, qui feront la force de Bruckner, mais aussi les petites longueurs, les élans sans suite qui nous décevront plus tard. Si sa quatrième et sa troisième me semble les plus réussie, les secondes, cinquième et sixième ne sont que de pâles copies. A partir de la septième Bruckner se renouvelle et gagne en complexité. Le mouvement lent de la septième est l'apogée d'une époque, jamais tristesse plus grande et plus désespérée ne sera peinte avec autant d'intensité. La huitième se perd dans des alternances d'épisodes bruyants ou vides. La neuvième renoue avec les premières inspirations, en y ajoutant la maturité de l'âge, elle peinera néanmoins dans son mouvement lent et restera inachevée.

Découvrez une production comparable !

Voici une liste d'oeuvres ou d'artistes dont le style est proche de celui de cet article (par ordre de pertinence). Si celui-ci vous a plu, ou vous a intrigué, pourquoi ne pas poursuivre votre aventure avec un autre, proche de la même esthétique ?

La liste est limitée à 4 pour les visiteurs non-inscrits, 6 pour les inscrits, et sans limite pour les membres Premium : voir la page de la communauté.

Share

Quelques vidéos à propos de ce compositeur

Voici une liste de vidéos illustrant la production ou la vie de ce compositeur (en cas de vidéo indisponible, supprimée, ou n'ayant plus de rapport avec le sujet, nous vous présentons nos excuses, cela est liée à l'évolution naturelle de la plateforme YoutubeEn cas de blocage, ou de vidéo en plusieurs parties, cliquez sur le titre de la vidéo pour vous rendre directement sur Youtube et réessayer ou voir la suite).

Nombre limité à 3 pour les non inscrits, à 5 pour les inscrits et à 10 pour les membres Premium. Inscrivez-vous !

[yt4wp-grid search_term="Bruckner Anton"]

Showing results for "Bruckner Anton"

  • Anton Bruckner - Symphony No. 4 "Romantic"

    Description
    Anton Bruckner's Symphony No. 4 in E-flat major is one of the composer's most popular works. It was written in 1874 and revised several times through 1888.

     

  • Ave Maria - Bruckner

    Description
    Anton Bruckner's Ave Maria. In 1861 this was Bruckner's first major composition after he finished 5 years of formal music study in Vienna. Sung by the Choir of St.

     

  • Bruckner - Symphony No 9 - Bernstein

    Description
    Anton Bruckner Symphony No 9 in D minor Vienna Philharmonic Orchestra Leonard Bernstein.

     

  • Bruckner, Symphony Nr 4 Es Dur 'Romantische' Claudio Abbado, Wiener Philharmoniker

     

  • Bruckner Symphony No 7 Celibidache Münchner Philharmoniker Live Tokyo 18 Oct 1990

    Description
    Anton Bruckner - Symphony No. 7 in E Major Münchner Philharmoniker conducted by Sergiu Celibidache Live Suntory Hall, Tokyo 18 October 1990 1. Allegro ...

     

  • Bruckner- Os Justi Meditabitur- Monteverdi Choir

    Description
    A great, famous motet composed by Anton Bruckner. Wonderful modal work here. The ending 15 measures are pure heaven. Enjoy! :)

     

  • Anton Bruckner - Symphony No. 9 in D Minor - Daniel Barenboim & Berlin Philharmonic Orchestra.

    Description
    Bruckner : Symphony No.9 in D minor I. Feierlich - Misterioso II. Bewegt - Lebhaft III. Adagio - Langsam, Feierlich Daniel Barenboim & Berlin Philharmonic ...

     

  • Christus factus est - Bruckner

    Description
    Anton Bruckner's Christus factus est. This is in fact Bruckner's third setting of this text written in 1884. It was dedicated (Like another of his motets Locus Iste) to a ...

     

  • Bruckner - Symphony No. 8 in C minor

    Description
    Prom 27: Wagner & Bruckner Anton Bruckner - Symphony No. 8 in C minor, ed. Nowak, 1955 BBC Scottish Symphony Orchestra Donald Runnicles conductor ...

     

  • Bruckner Symphony No 4 Celibidache Münchner Philharmoniker 1983 Herkulessaal Live

    Description
    Anton Bruckner - Symphony No. 4 in E flat major "Romantic" - 1881 version, ed. R. Haas Münchner Philharmoniker conducted by Sergiu Celibidache Live ...

     

  • Bruckner Symphony No 5 - Celibidache, MPO, 1985

    Description
    Anton Bruckner - Symphony No 5 in B flat Major Münchner Philharmoniker conducted by Sergiu Celibidache Gasteig München, 1985.

     

  • Bruckner: Locus iste (UniversitätsChor München)

    Description
    Anton Bruckner (1824-1896) Locus iste UniversitätsChor München Leitung: Johannes Kleinjung Live-Aufzeichnung vom 6. Februar 2011, Große Aula der LMU ...

     

  • The Best of Bruckner

    Description
    Love classical music? Learn to play the best PIANO pieces the easiest way: http://tinyurl.com/classic-flowkey Anton Bruckner Tracklist: Symphony No.

     

  • Anton Bruckner - 6 Famous Choir Works

    Description
    Anton Bruckner (4 September 1824 – 11 October 1896) was an Austrian composer known for his symphonies, masses, and motets. The first are considered ...

     

  • FURTWANGLER & Bruckner Adagio from Symphony #7.wmv

    Description
    Anton Bruckner's great 'Adagio' from his 7th Symphony is here given a well-expressed performance by Wilhelm Furtwangler & his impressive Berliners in 1942.

     

  • Anton Bruckner - Te Deum in C major

    Description
    Composer: Anton Bruckner (4 September 1824 -- 11 October 1896) - Orchestra: Berliner Philharmoniker - Choir: Chor der Deutschen Oper Berlin - Conductor: ...

     

  • Bruckner Symphony No 8 Celibidache Münchner Philharmoniker Live Tokyo 20 Oct 1990

    Description
    Anton Bruckner - Symphony Number 8 in C minor Version 1890 - Edition: Leopold Nowak Münchner Philharmoniker conducted by Sergiu Celibidache Live ...

     

  • Bruckner, Anton. Symphony 0 mvt3 Scherzo:presto

    Description
    Bruckner, Anton. Symphony 0 mvt3 Scherzo:presto.

     

  • Brothers Balliett: Brief Intro to Anton Bruckner

    Description
    The Brothers Balliett, composers and co-hosts of a weekly WQXR Q2 radio show, talks about the epic symphonies of the enigmatic Anton Bruckner. As a lead-up ...

     

  • Anton Bruckner - Aequale No. 1 and 2 for three Trombones (1847)

    Description
    Anton Bruckner (4 September 1824 – 11 October 1896) was an Austrian composer known for his symphonies, masses, and motets. The first are considered ...

     

  • Anton Bruckner - Messe Nr.3 f-Moll

    Description
    Live-Mitschnitt vom 26.01.2015 aus dem Katharinensaal der HMT-Rostock Adelya Zabarova, Sopran - Juliane Bookhagen, Alt Yun-Feng Hsu, Tenor - Maciej ...

     

  • A. Bruckner - Symphony No. 7 - Lucerne Festival Orchestra - Claudio Abbado

     

  • Bruckner - Symphony N° 6 (Celibidache)

    Description
    Anton Bruckner Symphony N° 6 München Philharmoniker Orchester Dirigent: Sergiu Celibidache.

     

  • Bruckner, Anton Symphony 0 mvt4 Finale: Moderato

    Description
    Anton Bruckner (1824-1896) 0th symphony movement 4: Finale: Moderato.

     

  • Anton Bruckner - Symphonie Nr. 8 c-moll

    Description
    Aus der Stiftskirche St. Florian Zum 100. Todestag von Anton Bruckner Symphonie Nr. 8 c-moll Wiener Philharmoniker Dirigent: Pierre Boulez Konzert des ...